07. juin 2016 · Commentaires fermés sur CIAT, Des taux de sulfure d’hydrogène et d’ammoniac réduits de 20 % et 90 % · Catégories: Actualité, Biogaz, Méthanisation, Traitement biogaz

Sans titre-1Quand l’eau contenue dans le biogaz est évacuée en lessivant les autres impuretés

Des taux de sulfure d’hydrogène et d’ammoniac réduits de 20 % et 90 %

Interview auprès de Marc Schaller, Responsable du développement du marché « Énergie et Environnement » chez CIAT Plus »

07. juin 2016 · Commentaires fermés sur crédit agricole ne pas négliger la question financière · Catégories: Actualité, Biogaz, Financement, Méthanisation

credit agricole 3credit agricole 2Avoir une approche globale des aspects économiques et techniques

Interview auprès d’Éric Junquet, expert « Énergies Renouvelables » au sein des Crédit Agricole « Atlantique Vendée » et « Anjou Maine »

Ces deux dernières années ont vu l’émergence de projets de méthanisation de taille modeste. L’intérêt de ces unités est notamment d’offrir à l’exploitant une meilleure maîtrise des intrants. « Jusqu’à récemment, la majeure partie des projets allait de 200 kWe à 2 MWe, observe Éric Junquet, expert « Énergies Renouvelables » au sein du Crédit Agricole dans les Pays de la Loire. Après quoi, les installations de 100 à 200 kWe ont émergé. En 2015, la très petite méthanisation à la ferme s’est développée, avec des puissances de 50 à 100 kWe. On voit même apparaître des projets de 33 kWe»  Plus »

21. juin 2015 · Commentaires fermés sur La toute première injection de biométhane sur le réseau de transport de gaz aura lieu cet été · Catégories: Actualité, Biogaz, Energie, Transport Gaz

 

Logo GRTgaz-quadri_HDChagny (71) : 2,6 millions de Nm3 de gaz renouvelable, produits grâce à la méthanisation de 73 000 t de déchets

 « Une quinzaine de projets devraient aboutir d’ici 2020. Au-delà de cette échéance, certains pourraient dépasser plusieurs milliers de Nm3/h. »

À l’heure actuelle, le développement de l’injection de biométhane sur le réseau de transport de gaz est encore embryonnaire en France. Mais cet été marquera un virage pour la filière : au début de l’été, le SMET 71 injectera, à Chagny (71), du biométhane sur le réseau de transport géré par GRTgaz. Il s’agira tout simplement d’une première française. Rappelons que le gaz naturel circule du réseau de transport (l’équivalent des autoroutes, où le gaz transite à haute pression), vers les réseaux de distribution (les routes départementales, sur lesquelles il existe à ce jour 6 installations d’injection sur les réseaux de GrDF). Plus »

04. mai 2015 · Commentaires fermés sur Réseaux de chaleur « biomasse » : une facture de chauffage maîtrisée · Catégories: Actualité, Biogaz, Biomasse, Bois énergie, Granules

Nantes Métropole : une chaufferie au bois alimentant l’équivalent de 10 200 logements, via le réseau géré par la Nadic

 « La biomasse représente 55 % de la chaleur fournie, ce qui permet aux usagers de bénéficier d’une TVA de 5,5 % sur leur facture. »

Suite au constat d’une augmentation moyenne de 7,5 %/an du prix du gaz, entre 2005 et 2011, Nantes Métropole a choisi d’investir dans les énergies renouvelables pour alimenter le réseau de chaleur desservant 10 200 équivalents-logements dans les quartiers Bellevue, à Nantes, et Dervallières, à Saint-Herblain. Cette volonté s’est traduite par la mise en service d’une chaufferie collective au bois d’une puissance de 13 MWth. L’équipement a été intégré dans la gestion globale du réseau de 21 km, confiée par l’Agglomération à Dalkia, par le biais de sa filiale locale Nadic, dans le cadre d’une Délégation de Service Public couvrant la période 1999-2023. Plus »

04. mai 2015 · Commentaires fermés sur Biométhane : consolider la production en amont et optimiser la distribution en aval · Catégories: Actualité, Biogaz, GNV, Traitement biogaz

La mobilité GNV favorise l’essor de l’injection de biométhane, qui favorise lui-même l’essor de la méthanisation

Contact : Pierre-Emmanuel Meyers, Directeur d’activité « Transition énergétique » au sein d’Air Liquide Advanced Business

 « En France, il y a encore un gros travail de communication à réaliser autour du transport à base de biométhane. »

Sous l’effet de l’introduction des tarifs d’achat en 2011, la méthanisation à finalité d’injection de biométhane se développe aujourd’hui en France. En effet, les 220 000 km du réseau national de gaz et un gisement de déchets organiques comptant parmi les plus importants d’Europe laissent entrevoir de belles perspectives pour cette application. Plus »

27. avril 2015 · Commentaires fermés sur Un concept danois qui prévient et simplifie l’entretien des installations · Catégories: Actualité, Biogaz, Unité de méthanisation

Méthanisation : comment éviter l’accumulation de cailloux dans le digesteur ?

Contact : Landry Aubert, Responsable technique du groupe Kerboas-CDEAi

Après les premières vagues de mise en service d’installations de méthanisation, les retours d’expérience se profilent aujourd’hui. Parmi les dysfonctionnements fréquemment constatés, la présence de cailloux dans le digesteur est un de ceux pouvant être facilement évités. Ce phénomène peut survenir lorsque le digesteur est alimenté en matières fermentescibles, à l’aide d’une trémie. En effet, dans le Grand Ouest, ces intrants sont généralement d’origine agricole – lisier, fumier, paille – et peuvent donc contenir de petites pierres. Au bout de deux à trois années d’exploitation, les cailloux s’accumulent dans le digesteur. Une vidange doit alors être réalisée. Plus »

27. avril 2015 · Commentaires fermés sur Cogénération : des solutions clé en main, intégrant installation et maintenance · Catégories: Actualité, Biogaz, Biomasse, Bois énergie, Cogénération, Méthanisation

  CLARKE ENERGY LOGOUn engagement sur les performances et la disponibilité des générateurs

 

La cogénération d’électricité et de chaleur, grâce au biogaz issu de la méthanisation, nécessite la mise en place d’équipements complexes et robustes. Cela tient notamment à la nature même du biogaz, présentant une pureté toute relative en comparaison au gaz naturel. Ainsi, avant d’accéder au groupe électrogène, le gaz sortant du méthaniseur devra être traité. Plus »

21. avril 2015 · Commentaires fermés sur Optimiser le rendement des grosses installations de méthanisation · Catégories: Actualité, Biogaz, Méthanisation

MPR-Industries_LOGO Triel-sur-Seine : trois digesteurs de 8 000 m3 à brasser !

 

Le rendement d’un process de méthanisation repose, en grande partie, sur le bon brassage des matières fermentescibles au sein du digesteur. Sur les installations de taille modeste, un simple agitateur mécanique peut suffire, mais cette solution s’avère inadaptée pour les volumes plus importants. Ainsi, dans les trois digesteurs adossés à la station d’épuration de Triel-sur-Seine (78) – la plus grande d’Europe et la 2ème au monde –, le mélange des intrants est assuré par des compresseurs. Ceux-ci captent le biogaz sous le gazomètre, pour le réinjecter dans la partie basse du méthaniseur, via des buses. Et ces dernières ont un sacré souffle, puisque chaque digesteur, de 24 m de diamètre, a un volume de 8 000 m3 !

                 EM PUMP 1EM PUMP Compresseur biogaz -1             EM PUMP Compresseurs station d'épuration

« Trois compresseurs de brassage – et un quatrième assurant le transfert des matières – équipent chaque digesteur de la station, explique Jérôme Delay, Directeur Général de MPR Industries. Le Syndicat de l’assainissement de l’agglomération parisienne annonce un rendement de 38 % pour cette unité fonctionnanten régime mésophile (37°C). Celle-ci produit ainsi 75 GWe/an, soit l’équivalent des besoins de 200 000 habitants. Ces résultats sont portés par nos compresseurs à palette, très robustes et résistant aux ambiances agressives d’un digesteur. Cette solution vient compléter nos gammes de compresseurs à anneau liquide. Depuis 2014, nous en avons développé autour d’une lubrification avec une huile végétale, pouvant être dégradée par les bactéries méthanogènes. »

« Un rendement de 38 % pour cette unité fonctionnant en régime mésophile »

Une réinjection du digestat

Pour les méthaniseurs intermédiaires, de 5 à 10 m de diamètre, un brassage par une pompe est plus adapté. Dans ce cas, ce n’est pas le biogaz qui sera réinjecté, mais le digestat lui-même. « Les installations moyennes valorisent souvent des matières dédiées à la méthanisation, le broyat y est donc généralement bien homogène, observe Jérôme Delay. La pompe sera alors parfaitement appropriée pour une réinjection du digestat dans le cœur du méthaniseur. Des tels dispositifs permettent de porter le rendement d’une installation mésophile à 35 %. » Ils équipent, par exemple, l’unité de traitement de déchets de La Vallasse, à Montblanc (34). Les deux digesteurs, d’un diamètre de 11 m, y sont brassés à l’aide de trois pompes chacun pour produire un total de 13,7 GWe/an.

Contact : Jérôme Delay, Directeur Général de MPR Industries