21. juillet 2015 · Commentaires fermés sur Aquatiris, La phyto-épuration concilie efficacité, écologie, esthétique et économies · Catégories: Actualité, Assainissement, Bureau d'études, Jardin Assainissement, Phytoépuration

Une filière qui séduit ceux portant un intérêt à l’environnement… et à leurs finances

Anna Rigourd, Responsable de bureau d’études au sein du réseau Aquatiris

 En matière d’assainissement non collectif, on parle souvent d’assainissement autonome. Ce terme n’est pas approprié car la plupart des assainissements nécessitent d’effectuer une vidange des boues, qui doivent être ensuite gérées par des stations d’épuration. Ces matières de mauvaise qualité et de composition très variable posent des problèmes de traitement aux collectivités. En revanche, la phyto-épuration par filtres plantés est une alternative écologique qui ne produit pas de boues, mais un compost valorisable. Cette technique, différente du lagunage, permet de traiter les eaux usées, et de rejeter au milieu naturel une eau débarrassée de sa charge organique. Cette eau est infiltrée, quand le sol le permet, ou rejetée en surface.

 « Avec un Jardin d’Assainissement Aquatiris® en gravitaire, l’entretien se résume à la taille tailler des plantes et à récolter du compost en surface tous les 10 ans. »

« Le Jardin d’Assainissement développé par Aquatiris repose sur ce principe, explique Anna Rigourd, bureau d’études au sein du réseau Aquatiris enaquatiris jardin assainissement Anjou. Cette filière de phyto-épuration séduit les personnes qui portent un intérêt à l’environnement, mais aussi à leurs finances. À ce sujet, le Conseil général du Calvados a réalisé des études poussées intégrant les coûts d’achat et d’entretien des divers systèmes agréés. Ces études – disponibles en ligne – démontrent l’intérêt économique des filtres plantés, par rapport aux micro-stations qui nécessitent souvent un contrat d’entretien payant, sans parler des consommations électriques. Avec un Jardin d’Assainissement Aquatiris®, il ne sera pas nécessaire d’installer de pompe, sauf en cas de pente insuffisante, et l’entretien se résume tailler des plantes, à la fin de l’hiver et récolter du compost en surface tous les 10 ans. »

 Vers de nouveaux agréments

Aquatiris, phyto-épuration jardin assainissement Pays de la Loire En termes d’agréments, le CSTB vient de valider les aspects techniques du fonctionnement en gravitaire du Jardin d’Assainissement Aquatiris®, avec un point d’alimentation par lit, pour les capacités de 6, 7, 8, 9 et 10 équivalents-habitants (EH). « Nous sommes actuellement dans l’attente de la parution d’un nouvel agrément au Journal Officiel dans les semaines ou mois à venir, explique Anna Rigourd. Jusque-là, les agréments de 2011 et 2014 ne concernaient que les dimensionnements en 3, 4 et 5 EH, en gravitaire ou avec relevage si la topographie du site le nécessite, et en 6, 8, 10, 12, 16 et 20 EH, avec relevage uniquement. En résumé, la phyto-épuration peut s’adapter à toutes les situations. De plus, il y a un bureau d’études Aquatiris dans chaque département des Pays de la Loire (et une cinquantaine sur toute la France), ce qui garantit un service de proximité à nos clients. »

 Mes coordonnées :

Anna RIGOURD

Aquatiris Anjou

23 rue des Ormeaux, 2 Rés. Croix Blanche

49100 ANGERS

06.41.80.07.54

Commentaires fermés.