20. juillet 2016 · Commentaires fermés sur A.Doc – Exploiter et échanger toutes les informations relatives à un projet · Catégories: Actualité, BIM, logiciels

  a-doc2

Construction bois : les logiciels CAO prêts pour le BIM

Exploiter et échanger toutes les informations relatives à un projet

 

Interview auprès de  Christophe Richard, co-gérant d’A.Doc

a-docAvec le BIM (Building Information Modeling ou Modélisation des Informations du Bâtiment), le domaine de la construction bois s’est engagé dans une révolution numérique. Une transition qu’ont su préparer certains concepteurs de logiciels CAO, comme l’explique Christophe Richard, co-gérant d’A.Doc.

« L’arrivée du BIM a été anticipée. »

En quoi le BIM a-t-il impacté les logiciels de conception de bâtiments en ossature bois ?

En résumé, le BIM consiste à élaborer une maquette numérique d’un projet constructif, ce qui permettra ensuite de dessiner et faire évoluer les plans, de chiffrer précisément, de réaliser les études thermiques et les calculs de structure, d’établir les dossiers de permis de construire, de gérer les plans de fabrication en ossature bois, etc.a-doc1

Cela suppose des échanges d’informations entre toutes les parties prenantes du projet…

Tout à fait, mais une telle conception partagée est courante dans la construction bois. La notion de maquette numérique n’est donc pas vraiment une nouveauté pour les professionnels de ce secteur. C’est d’autant plus vrai avec les logiciels CAO qui avaient intégré une approche globale, en permettant de gérer un projet, depuis l’esquisse jusqu’à la livraison, en passant par les études et la consultation des entreprises. En ce sens, l’arrivée du BIM a été anticipée par ces logiciels. Ainsi, le fait de constituer une maquette numérique ne change pas fondamentalement les habitudes de travail.

Quels sont les avantages d’une modélisation du bâtiment ?

a-doc3Une fois constituée, la maquette numérique offre tout un éventail de possibilités pour exploiter et échanger l’ensemble des informations techniques relatives au projet. Comme il n’est plus nécessaire de saisir à nouveau ces informations dans les logiciels gérant d’autres aspects du projet, les professionnels évitent des pertes de temps et d’argent.

Comment cela ?

a-doc4

Nos logiciels CAO exploitent cette compatibilité depuis de nombreuses années, grâce notamment aux bibliothèques d’éléments adaptées à nos modes constructifs, et ce dès l’installation. En fait, le principe de la solution BIM s’utilisait déjà au quotidien, avant même que le concept n’émerge réellement à présent.

 

Commentaires fermés.